Temps de lecture : 5 min

C’est un fait, le dernier kilomètre est le plus coûteux ; plus le produit approche de sa destination plus le coût de transport augmente. Le coût global de la livraison du dernier kilomètre croît chaque année d’environ 10 % et devrait atteindre 2,6 milliards d’euros en France d’ici 2025 (1,1 milliards € en 2016).

C’est donc là tout le défi du dernier kilomètre : amortir les coûts pour limiter l’impact sur les frais généraux et la gestion logistique de l’entreprise. Ce challenge est d’autant plus important avec la recrudescence de la Vente par Correspondance (VPC) et du E-Commerce.

Par ailleurs, les nouvelles réglementations écologiques peuvent s’avérer compliquées à suivre et dans le cadre d’une Démarche RSE, c’est l’ensemble de la chaîne de distribution qui doit parfois être repensée.

Pour répondre à ces objectifs, beaucoup d’entreprises et Grands Groupes ont choisi d’opter pour la mutualisation logistique (pooling) dans le cadre de la gestion des stocks. La GMA (Gestion Mutualisée des Approvisionnement) offre un gain de temps considérable ainsi qu’une économie conséquente sur les frais logistiques à travers le stockage en périphérie urbaine. Cette solution, proposée par Annexx Business Service à travers Stockage National, évite ainsi l’accès aux centres-villes et les difficultés qui en découlent. Les marchandises sont alors livrées dans un local de stockage ou un box professionnel en entrepôt commun à l’ensemble des employés et distributeurs de la zone.

Le coût global du dernier kilomètre atteindra 2.6 milliards € en France en 2025


logistique dernier kilomètre

Dernier kilomètre et mutualisation des flux : objectifs et avantages

Le dernier kilomètre est stratégique en ville, plus particulièrement pour les entreprises de transport de marchandises (mais aussi transport routier pour la grande distribution, acheminement routier pour les entreprises industrielles, flux de marchandises et palettes à destination d’un prestataire de transport maritime …) . Par ailleurs, les nouvelles réglementations environnementales ne sont pas sans conséquences sur l’organisation des livraisons. Par exemple, la ville de Strasbourg interdit l’accès au centre-ville à tous les véhicules thermiques après 10h30 et ce, depuis septembre 2018.

L’augmentation constante des embouteillages est également un véritable fléau pour la gestion logistique des entreprises. Selon une étude réalisée par BFM, les conducteurs parisiens sont restés bloqués 163 heures dans les embouteillages en 2019 (5 heures de plus qu’en 2018). Au-delà d’une baisse de productivité, cette perte de temps dans les bouchons impacte l’ensemble du réseau de distribution et engendre des frais de livraison considérables.

C’est face à ce constat que les professionnels se tournent vers la mutualisation des flux avec pour objectifs de :

Mutualisation des flux : quels avantages ?

  • Réduction des coûts de stockage – la taille du box professionnel est réellement adaptée à l’activité et aux besoins d’entreposage de l’entreprise ;
  • Réduction des coûts logistiques et de transport – centralisation et gestion des flux des livraisons en un seul point de stockage
  • Meilleure maîtrise de l’empreinte carbone, – valorisation de l’image de l’entreprise dans un contexte RSE ;

Dernier kilomètre : les enjeux logistiques

Le volume de colis transportés connaît une augmentation de 20% chaque année. Face à la croissance exponentielle de la demande, la mutualisation des ressources logistiques devient une priorité. L’automatisation des traitements des commandes et des espaces de stockage n’est plus une option afin d’augmenter la vitesse de traitement des livraisons et limiter au maximum les frais de stockage et de tri des produits. L’enjeu repose alors sur la mise en place d’une réponse à une demande de livraison urbaine en perpétuelle croissance tout en participant au dés engorgement et à la dépollution des centres-villes. Pour atteindre ces objectifs, l’ingénierie logistique doit être parfaitement organisée. Et si le transport au dernier kilomètre devenait la force de votre chaîne logistique ?

La mise en place d’une gestion logistique optimisée repose sur 3 grands axes :

  1. Déploiement de hubs logistiques centraux (centralisation des points de stockage et livraison)
  2. Instauration de points relais
  3. Automatisation des prises de commande et du traitement des livraisons

Les plateformes logistiques du dernier kilomètre offrent alors un lieu de transit intermédiaire permettant le dépôt et le stockage des marchandises afin que celles-ci soient relayées par des véhicules plus maniables.

Chiffre d’Affaires, embouteillages et dernier kilomètre

Si l’on prend en compte le fait que les embouteillages font perdre des milliards aux entreprises chaque année, le dernier kilomètre devient un véritable levier pour générer du Chiffre d’Affaires.

L’optimisation logistique du dernier kilomètre permet alors de réduire le nombre de kilomètres parcourus et de fait le temps passé sur les routes ce qui, à terme, limite les embouteillages.

Gestion des livraisons et satisfaction client : impact du dernier kilomètre

La satisfaction client est d’autant plus marquée lorsqu’il s’agit de respecter des créneaux horaires spécifiques. Le fait de proposer une offre de livraison flexible et rapide s’impose alors comme une évidence pour respecter les horaires du client final.

Selon une étude de Capgemini, 48% des clients refuseraient de faire à nouveau appel au distributeur en cas de problème de livraison. A contrario, 55% des consommateurs apprécieraient de bénéficier d’une livraison accélérée en moins de 2 heures. Enfin, 82% des clients satisfaits de leur livraison n’hésitent pas à faire la promotion du distributeur de marchandise auprès de leur entourage.

Indicateurs de satisfaction clients :

La satisfaction client est l’un des principaux moteurs de notoriété et donc un générateur de Chiffre d’Affaires. Les principaux critères de satisfaction des clients sont :

  1. Le coût de la livraison (59%)
  2. Les retards de livraison (48%)
  3. L’absence d’offre de livraison le jour même (47%)

Stockage des marchandises et dernier kilomètre : une démarche RSE ?

Le contexte actuel pousse de nombreuses entreprises et Grands Groupes à entreprendre des changements tant dans la logistique de distribution que dans la chaîne d’approvisionnement ou le conditionnement et s’inscrire durablement dans une démarche RSE. L’optimisation de la chaîne de distribution devient donc un défi logistique mais également économique, social et écologique.

Selon France Stratégie, le fret urbain représente à lui seul 20% de trafic quotidien, 30% de l’occupation de la voirie et 30% des émissions de gaz à effet de serre. En sachant que plus d’un million de livraisons sont effectuées en Île-de-France chaque jour, les acteurs de la logistique urbaine ne peuvent plus éluder cette question est ont une véritable responsabilité environnementale.

Le fret urbain représente 30 % des émissions de gaz à effet de serre

Au-delà d’une démarche environnementale, la mise en place d’une stratégie d’optimisation de la logistique en entreprise devient un enjeu social à part entière à travers l’aménagement de solutions simplifiées pour la gestion des stocks et marchandises. Outre les émissions de gaz à effet de serre et la baisse de productivité, la perte de temps dans les embouteillages a de véritables conséquences sur l’équilibre vie personnelle / vie professionnelle des salariés. La mutualisation des flux physiques et la centralisation des points de stockage offre une possibilité d’accès plus flexible pour la gestion des stocks et marchandises. Ainsi, les salariés et distributeurs peuvent se rendre dans leur box quand ils le souhaitent et en dehors des heures de forte affluence.

Par ailleurs, un grand nombre de professionnels du stockage et de la gestion logistique développent leurs offres de services et proposent des solutions répondant aux besoins de mobilité globale des entreprises.

Mobilité globale : une solution écologique et fédératrice

La mobilité globale consiste à proposer aux collaborateurs l’accès à une solution simplifiée pour stationner dans des parkings sécurisés et ainsi favoriser le déploiement du covoiturage entre les collaborateurs. Les gestionnaires de flotte tendent à s’organiser en ce sens afin d’encourager les déplacements « doux » (transports en commun, covoiturage, …). Le dernier kilomètre et l’accès aux centres-villes représente un véritable défi dans la mobilité quotidienne des salariés afin de remplir les objectifs du Plan de mobilité.

Annexx Business Service : expert de la gestion du dernier kilomètre

Annexx Business Service est présent partout en France et répond à l’intégralité des besoins des professionnels pour l’optimisation de la gestion logistique et la mise en place d’une solution de Gestion Mutualisée des Approvisionnements.

Les formules proposées sont flexibles, sans contrainte et elles s’adaptent en temps réel aux problématiques logistiques, aux fluctuations des stocks et à la saisonnalité des métiers.

Pleinement conscient de l’impact et de l’importance de la gestion du dernier kilomètre en cohérence avec les défis environnementaux et économiques, Annexx Business Service propose des solutions de stockage et réception de marchandises qui assurent un passage unique pour la livraison, en cohérence avec les besoins réels de ses clients :

  • Box et entrepôts de stockage sécurisés et accessibles librement 7/7 partout en France
  • Facturation centralisée pour l’ensemble du parc de box
  • Réception des courriers, colis et marchandises avec traçabilité et mise en box directe
  • Emplacements de parking sécurisés
  • Bureaux, coworking et salles de réunion équipés et disponibles à la carte
  • Places de parking sécurisées et proches des voies rapides

Les centres de stockage et location de box professionnels proposés par Annexx Business Service sont positionnés à proximité des voies rapides et transports en commun afin d’offrir une facilité d’accès en permanence.